5 Règles à Connaître Pour Bien Aménager Son Jardin Et Son Potager

comment-dessiner-jardin

Vous vous installez dans une nouvelle maison et vous avez la chance d’avoir un jardin (comme 60% des Français)? Voilà une belle perspective pour laisser libre cours à vos envies et votre imagination, pour créer un espace extérieur à votre image. Bonne nouvelle : tout est permis, à condition de s’adapter bien entendu au climat de votre zone géographique d’habitation. Pour le reste, c’est juste une question de temps et d’argent. Pas à pas, avec de bons conseils pour débuter et vous lancer, le jardin prend forme. Jeune pousse ou vieux briscard du râteau, voici les règles à suivre pour avoir un beau jardin et un beau potager.

 

Aménager son jardin : à quoi faut-il penser?

Le jardin ne s’aménage pas en un coup de baguette magique, comme avec Mary Poppins. Ce serait trop facile ! Non, il y a quelques étapes à suivre avant de vous lancer.

La liste de vos envies

Que souhaitez-vous faire dans votre jardin? Qu’attendez-vous de lui? Un espace plutôt épuré et très sobre, laissant la vue dégagée? Un espace fleuri à la végétation luxuriante comme une jungle d’Asie? Un espace détente avant tout? Un atelier botanique et potager? Un jardin plein de vie avec des espaces pour les enfants et des coins où l’on puisse s’attabler? Quels styles m’inspirent : influence régionale, influence selon les voyages, quelles couleurs, etc.? Se lancer dans un style campagnard n’est pas la même chose que dans un style contemporain ou japonisant. Posez-vous ce type de questions pour vous guider un peu et dessiner au moins les grandes lignes. Laissez-vous guider par votre inspiration, tout en gardant en tête l’importance de la cohérence entre votre maison et votre espace extérieur.

L’adaptation à l’environnement

La question à se poser est celle de votre terrain. Votre jardin s’inscrit forcément dans un terrain déjà aménagé ou non : quels sont les arbres et la végétation déjà présents? Le terrain est-il plat, pentu? Connaître son type de sols va vous aider aussi à choisir vos futurs végétaux. Selon si vos sols sont argileux, limoneux, sableux ou calcaires, vous ne pourrez pas planter les mêmes arbustes ou plantes. Cela influe donc à la fois sur votre aménagement et vos plantations en fleurs, en fruits et en légumes au potager. Pensez aussi à épouser ou transformer au besoin les lignes naturelles de votre jardin : lignes douces, sinueuses… Comment les souhaitez-vous et est-ce en harmonie avec l’ensemble?

allees-jardin

Volumes et saisonnalité

Autre point qui peut vous influencer dans le choix de vos aménagements : le rythme des saisons. Si vous souhaitez avoir un jardin vivant, pensez à planter des fleurs, arbres et arbustes selon leur moment de floraison, afin d’avoir un beau jardin vivant toute l’année, des dégradés de couleurs plaisant à l’œil. Jouez sur les volumes (on dit généralement que les grands arbres et volumes se mettent au fond, et les plus petits arbustes t les fleurs devant). Et, point important, anticipez la taille des arbres que vous plantez. Un séquoia géant de Californie dans votre jardinet de 50m2, à long terme, ce n’est pas possible, à moins de vouloir habiter dans un arbre.

Voici quelques règles à suivre si vous avez un petit jardin ou un grand jardin. Pour les petits jardins, il s’agit d’optimiser l’espace et de ne pas surcharger.

  • Ne multipliez pas les couleurs et les matériaux pour créer un ensemble harmonieux et sobre
  • Jouez sur la verticalité en installant par exemple des plantes ou fleurs grimpantes
  • Installez des points de focus comme une fontaine, un petit meuble ou un arbuste particulier
  • Jouez sur les dégradés de volumes : petites fleures, petits arbustes, haies, plus grands arbustes au fond, sans trop les tailler pour éviter un effet trop rectiligne.

Pour les jardins pentus, une structuration du jardin est possible avec des murets ou petits escaliers. Cette structure est idéale pour jouer sur les volumes et juxtaposer petite et grande végétation. 

Dessiner un plan d’aménagement 

L’idéal, une fois l’idée générale de votre jardin en tête, est de faire un plan de votre jardin. Un premier plan général vous permet de dessiner les grandes lignes avec les différents espaces. Affinez petit à petit en précisant certaines mesures si vous les avez. L’idée est de positionner les différents aménagements existants ou souhaités :

  • Chemins et allées
  • Terrasse
  • Pergola
  • Haies diverses : haies naturelles ou claustras (ou des panneaux modulables, un mur…). Le but ici est de penser au vis-à-vis. Pensez à la durée de pousse des arbres de haie naturelle que vous souhaitez planter, certains poussent plus vite que d’autres. Il faut parfois plusieurs années pour être vraiment à l’abri des regards indiscrets des voisins (pensez-y, surtout si vous ne les aimez pas!). Comme dit le proverbe : pour être heureux, vivons caché. À chacun donc de voir ce qui est important pour lui. Rappelez-vous que les feuillages persistants créent une barrière naturelle toute l’année, contrairement aux feuillages caducs.
  • Arbre et végétation.
  • Espaces d’eau : piscine, fontaine, bassin…
  • Espaces utilitaires de type parking, espace compost, pour étendre le linge, espace de stockage du bois ou des outils de jardin (brouette, râteau, bêche, pelle, seaux, tondeuse à gazon, débroussailleuse)… Ces espaces seront peut-être à cacher ou masquer avec de la végétation grimpante ou persistante, ou via des panneaux, massifs ou abris de jardin. Pensez malin en investissant dans du matériel de jardin performant et pratique au quotidien. Si vous vous demandez quel tuyau d’arrosage choisir, pourquoi pas opter pour un tuyau d’arrosage anti-nœud rétractable (comme le tuyau d’arrosage Elasto ultra résistant).

Il est important aussi de répertorier vos zones d’ensoleillement (combien d’heures par jour et à quel moment) et d’ombre. Puis les espaces de vie :

  • La terrasse : pensez bien à la bonne dimension. Une terrasse trop petite n’est pas pratique, mais le budget est parfois serré, et il faut trouver le bon compromis. Pensez à faciliter son accès depuis la maison, et son implantation selon le soleil.
  • Les lieux de repos : les veut-on ombragés, ensoleillés?
  • La pelouse : terrain de jeux? De circulation? De repos? Le mélange de graminées à utiliser n’est pas le même selon ce que l’on souhaite en faire.

Pour vous aider à aménager votre jardin, des logiciels peuvent vous aider :

  •   Google Sketchup
  •   3D Jardin et paysagisme
  •   Mes petits légumes

hamac-jardin

Ensuite, un travail d’affinage se fait petit à petit pour placer ou déplacer des éléments : espace jeux pour les enfants (toboggan, balançoire), coin barbecue, piscine, douche, potager, coin compost, espace pour les animaux (niche du chien, espace pour se dégourdir les pattes)… C’est en positionnant ces différents éléments que vous pouvez voir si vous avez assez de place et quel serait le meilleur agencement. Pensez aussi à la facilité d’accès, la facilité pour l’arrosage du jardin, le stockage éventuel des eaux de pluie, les points d’éclairage et donc les sources d’électricité en extérieur… Si vous devez faire le tour de la maison pour ranger votre poubelle, ce n’est pas ergonomique : c’est fatigant au quotidien et cela peut endommager votre pelouse si vous n’avez pas prévu une petite allée adaptée ou un endroit approprié. Eh oui, c’est bête comme chou, mais il suffit d’y penser.

Vous pouvez à la fin affiner aussi avec le revêtement pour votre sol : carrelage, pierres, graviers, bois ? À voir selon ce que vous avez à transporter et le type d’allée : allée d’agrément, allée carrossable…

Il n’y a plus qu’à laisser libre cours à votre imagination et surtout à vous faire plaisir avec toute la végétation souhaitée. Hortensias, bouleaux, saule, arbres fruitiers, oranger du Mexique, cognassier du japon, agapanthes, rosiers, bégonias, achillée, sédum, lavande, buis, marguerites, etc. Mille et une variétés sont là, adaptées à toutes les envies.

Décorer son jardin

Une fois votre jardin planifié et planté, vous pouvez finaliser votre installation avec de belles décos : petites lampes façon guinguette, petites lampes solaires, bougies, cages à oiseaux, hamac, beau salon de jardin, mangeoire à oiseaux, petits carillons, petite cabane pour les enfants, petits pièges à guêpes, installation d’éclairages Led ou décorations lumineuses à projeter… Les idées ne manquent pas.

Pour vos espaces détente, pourquoi pas opter pour des poufs ou fauteuils d’extérieur gonflables comme le matelas gonflable au vent, la nouvelle tendance plage de cet été. Pour le coin d’eau, pourquoi ne pas penser aussi à nos amies les bêtes en prévoyant un petit espace détente pour Bibichou autour d’une piscine adaptée aux animaux pour rafraîchir son chien en été?

preparer-potager

Comment créer son potager?

 

Côté jardin, si vous avez opté pour le choix d’un potager, déjà bravo, on salue l’idée. Jardiner et faire son potager est un loisir de plus en plus apprécié des Français. Selon une étude de l’Unep sur le rapport que les Français entretiennent avec leur jardin en 2019, les Français sont plus de la moitié à rechercher un jardin nourricier, potager et fruitier. Aménager un coin potager est donc important. Comment procéder ? Il existe différents types de potagers.

recolte-legumes

Les différents types de potagers

Avant de vous lancer dans la création et l’aménagement de votre potager, demandez-vous ce que vous souhaitez produire. La forme pourra en effet s’adapter au type de récolte attendu.

Le potager de pleine terre (ou potager traditionnel)

Le potager traditionnel est le plus répandu. C’est celui de Mamie Jeanne et de Papi Jacques. Derrière la maison, dans le jardin, en pleine terre, des allées plantées de nombreuses variétés se succèdent. Pommes de terre, choux, oignons, poireaux, carottes, herbes aromatiques en tout genre : c’est la base pour un jardin potager nourricier avec tous les légumes de base. Il convient dans ce type de jardin potager de garder des espaces pour y accéder facilement, et de prévoir aussi la rotation des cultures. Papi vous expliquera. Sinon, pour tout savoir comment faire son petit potager, sachez qu’une des règles de base est la plantation de légumes en bon voisinage.

planter-legumes

Le potager sous serre

Le potager sous serre a l’atout d’éloigner les nuisibles et de protéger vos plantations des intempéries. Il permet aussi de mieux contrôler les saisons en augmentant justement la protection des légumes. Toutefois, cette installation nécessite un budget supplémentaire.

Le potager en sac ou en bac

Ce type de potager a l’avantage d’être facile à installer et à entretenir. Même dans un petit espace, vous pouvez y planter facilement des incontournables du jardin potager : que ce soit sur votre pelouse, sur une terrasse ou un balcon. Même les citadins peuvent ainsi s’offrir un petit coin de verdure et de jardin. Pas besoin de retourner et préparer la terre, un bon mélange de terre suffit pour faire pousser tomates, poireaux, pommes de terre, tomates cerise, ou plantes aromatiques. Très facile à installer et à entretenir, il offre l’avantage, par son accès surélevé à la terre, de ne pas faire mal au dos en jardinant. Il permet aussi d’éloigner les rongeurs pour des cultures mieux protégées, l’essentiel étant de choisir un matériau résistant et de bonne qualité. Vous pouvez fabriquer un carré à potager pas cher grâce à des palettes de bois par exemple. L’essentiel est de bien le construire en choisissant un matériau résistant. De nombreux modèles existent aussi tout prêts à l’emploi. Soyez vigilants aux dimensions afin qu’elles correspondent à vos souhaits. Le modèle BestGarden que nous proposons dans notre boutique propose plusieurs diamètres et hauteur pour s’adapter à vos différentes cultures. Ainsi, pour des tomates cerises, vous pouvez choisir un bac plus petit car vous n’aurez pas besoin de vous baisser. Pour des cultures plus standard, le bac plus élevé sera idéal. Quoi qu’il en soit, il représente une excellente solution pour un potager malin et pas cher.

preparer-sol-potager

Les 5 règles pour préparer son potager

Une fois votre type de potager choisi, voici les 5 règles à suivre pour un potager réussi et productif.

Bien préparer le sol de son potager est une étape incontournable.

  • Nettoyer votre sol : par exemple si vous avez mis un paillis au préalable, il est temps de le retirer.
  • Aérer et décompacter la terre, par exemple avec une grelinette ou une bêche.
  • Nourrissez votre sol avec des engrais verts par exemple.
  • Ajouter compost et fumier lorsque vous le pouvez.
  • Couvrir au besoin avec des feuilles mortes.

Vous avez ainsi toutes les informations pour créer le potager qui vous convient, à votre image et selon vos envies. Prenez en compte l’espace disponible, vos souhaits de culture, les saisons, et votre budget. Patience! À la belle saison, tous vos efforts vont porter leurs fruits.