Ping Pong : Pourquoi Vous Allez Vouloir y (re)Jouer?

Une petite partie? Oh oui! Le ping pong évoque souvent les vacances, les moments conviviaux de jeux entre amis ou en famille, un moment de détente au square, les loiris… Pour certains, il évoque le sport, une discipline dans laquelle les Asiatiques sont rois. La plupart du temps, le ping pong est le jeu idéal qui met tout le monde d’accord et synonyme de convivialité. Pourquoi? Car il est facile d’accès. Contrairement à certains jeux de balle plus ardus, comme le tennis ou le badminton, tout le monde sait plus ou moins jouer au ping pong, même Papi qui n’est pas très sportif, même votre cousine de 14 ans qui, en pleine adolescence, ne s’intéresse franchement à rien. Un rendez-vous incontournable autour de la table de ping pong et c’est la bonne ambiance assurée. Quelles sont réellement les règles du jeu? Quels sont les conseils et techniques pour bien jouer? Connaissez-vous la différence entre le tennis de table et le ping pong? D’où vient ce jeu? Savez-vous que l’on peut jouer eu ping pong même sans table? Nos réponses, en deux pings et trois pongs.

 

Un peu d’histoire…

 

Le ping pong ou tennis de table (nom qui désigne la pratique sportive par opposition à la pratique en dilettante ou en amateur) serait né en Angleterre à la fin du 19e siècle. C’est au cours d’un dîner que des notables anglais auraient souhaité expliquer quelques techniques de tennis. Pour mimer leurs explications (qui devaient certainement porter sur les termes spécifiques du jeu de tennis : coup droit, revers, premier service, etc.), ils auraient utilisé un bouchon de Champagne, des boîtes de cigares en guise de raquettes et des livres en guise de filet. Son nom viendrait de l’onomatopée désignant le premier rebond (ping) et le second (pong). Bête comme chou. Assimilée aux loisirs, cette pratique est entrée aux Jeux Olympiques en 1988 (le saviez-vous?). Le jeu a bien entendu évolué au fil des ans, avec des techniques de plus en plus poussées (prise porte-plume, top spin…) permettant des actions d’attaque, de contre-attaques et des jeux de défense. Bref, une pratique qui s’est professionnalisée et un engouement pour les amateurs qui n’a de cesse d’évoluer avec plus de 260 millions de joueurs dans le monde!

regles-jeu-tennis-table

Comment jouer au ping pong ?

 

Le ping pong est un jeu intergénérationnel. Parents, grands-parents, petits et grands aiment à se retrouver pour une petite partie à toute heure en semaine ou le week-end. Il suffit de peu : une table de ping pong, des raquettes, une bonne réserve de balles (surtout pour les débutants) et le tour est joué. Pas besoin de cours de tennis de table ou de faire partie d’un club select avec licenciés ou de s’inscrire à la fédération internationale des joueurs de ping pong. D’autant que les règles sont simples : il s’agit de gagner en récoltant le plus de points (avec un écart de deux points). OK, mais en combien de points se font les matchs? Quels sont les coups autorisés, les coups gagnants, les coups perdants? On vous fait un petit tour de table, histoire d’avoir tous les bons arguments à défendre contre les éventuels mauvais joueurs (oui, on en connaît tous, et ne dites pas que vous ne l’êtes pas aussi un peu parfois) : 

Comment gagner des points?

Facile! Une fois la balle mise en jeu, le but est de renvoyer la balle sur la table en faisant un rebond. Le but étant d’éviter le filet. Si le filet est touché et que la balle passe, pas de souci. Ça marche aussi, tant que la balle rebondit de l’autre côté de la table. Le jeu se déroule ainsi en se renvoyant la balle, jusqu’à atteindre la fin de la manche (11 points). 

Un joueur gagne lorsque son adversaire comment l’une des fautes suivantes :

  • Rebond de la balle plus d’une fois
  • Frappe de la balle en dehors de son camp
  • Pas de renvoi de balle
  • Balle touchée plusieurs fois

On le sait moins, mais il ne faut pas non plus que le joueur :

  • Déplace ou touche la table en jouant
  • Touche le filet
  • Frappe la balle à la volée au-dessus de son camp (son coin de table) sans qu’elle ait fait de rebond. Si la balle à la volée est frappée derrière la table (et non dessus), le point est OK.

Lorsque la balle touche le rebord de la table c’est gagné. 

smash-ping-pong

Comment débuter la partie?

On tire au sort le joueur qui débute la partie. Après ce tirage au sort, il est le premier à faire le service qui va engager la partie, puis le service change tous les 2 points (sauf pendant les éventuelles prolongations, dans ce cas le service change tous les points). Bien entendu, les deux joueurs doivent être prêts pour pouvoir débuter la partie. Si Papi remet son chapeau pendant que vous faites votre service, vous devez reprendre la partie, car il n’était pas prêt. Vous ne pouvez pas vous attribuer « gratuitement » le point dans ce cas, ce n’est pas fair-play. On checke donc son adversaire toujours avant le début de la partie, pour s’assurer que tout le monde est prêt au combat. Nous ne sommes pas des rustres tout de même!

Comment faire un bon service ?

C’est ici que les règles sont parfois floues, il est donc bon de les rappeler avant de passer un mauvais moment « d’engueulade » à l’apéro ou au moment du goûter des enfants. Pour être valable, le service doit être fait dans les conditions suivantes :

  •   La balle doit faire un rebond dans chaque camp, ça c’est la base
  •   On tient la balle dans sa main ouverte, au-dessus de la table (on ne fait pas le singe dans une position bizarre pour envoyer la balle en déroutant son adversaire)
  •   On frappe la balle lorsqu’elle retombe (on n’essaie pas d’enfreindre la loi de la gravité)
  •   On frappe la balle derrière la table et pas dessus (vous ne saviez pas hein?)
  •   La balle doit être frappée à plus de 16 cm de hauteur (toujours avoir son double décimètre sur soi)

Si on touche le filet au moment du service, il y a « let ». On est bon pour y retourner.

On peut servir en rectiligne ou en diagonale en simple, comme on veut (en double, le service en diagonale est obligatoire : sinon, les joueurs se bousculeraient sans cesse).

Si le service est rapide et bien fait, parfois, le relanceur (le joueur adverse) ne peut même pas frapper la balle. À ne pas trop faire coup sur coup en cas de match inégal, car votre adversaire va se lasser et préférer aller faire une bonne partie de belote. À vous de doser donc la vitesse, la technique, le style, selon votre adversaire et l’enjeu de la partie. Contre Belle-Maman par exemple, on y va cool. On montrera sa technique pointue, ses smashs, ses top-spins et son agilité générale à Tonton Hub, qui de plus est franchement bon perdant. 

Qui gagne ?

Si vous êtes entre adversaires femmes, vous gagnez le match de ping pong si vous êtes la première à remporter trois manches de 11 points. Pour les hommes, c’est 4 manches.

 

Comment faire des effets au ping pong ?

 

Comme toujours, c’est en pratiquant qu’on apprend et qu’on peaufine son style et ses techniques. Avec de bons entraînements, on progresse. On apprend aussi toujours en regardant faire les pros, ou du moins, les meilleurs joueurs que nous. N’hésitez pas à regarder de nombreux matchs (notamment les matchs de compétition) sur Internet pour apprendre des meilleurs. Parmi les effets les plus courants, notons :

  • Le backspin ou underspin : Une balle coupée est frappée en mettant la raquette quasiment à l’horizontale et en passant en dessous de la balle. La raquette part du haut et s’avance vers le bas et en avant.
  • Le top spin qui consiste à frotter la balle tout en provoquant une accélération au moment de la frappe
  • Le sidespin qui donne un effet latéral à la balle
  • Le flip : effectué avec le poignet, ce coup passe « par en dessous »

Les effets dépendent évidemment du niveau de difficulté du jeu. Pour devenir champion de tennis de table, il vous faudra maîtriser toutes ces différentes techniques, que ce soit en mode offensif ou en mode défensif, et adopter les bons réflexes : bon contrôle de la balle, switch, coups droits, revers, bonne tenue et choix du bon revêtement de la raquette… Autant d’éléments qui vont venir influer sur votre style de jeu. Il y a d’ailleurs plusieurs écoles (jeu hongrois, suédois…). Mais bon, on n’est pas là pour préparer les Championnats du monde, n’est-ce pas ?

Sachez en tout cas que le choix d’une bonne raquette de tennis de table est important, ainsi que celui des balles de ping pong.

 

Les variantes du ping pong

 

On le sait, les règles sont faites pour être contournées… Comme de nombreux jeux et pratiques sportives, le jeu de ping pong, en tant que jeu de table, n’échappe pas à la règle et de nombreuses variantes sont possibles.

  • Par exemple, le table small permet de jouer sur un tiers de table.
  • Le hardbat permet par exemple de jouer sur des revêtements de raquette à picots courts (et non en mousse).
  • L’utlimate Ping est une variante qui se joue avec 4 tables mises côte à côte…
  • Le headis se joue avec un ballon de football à la place de la balle de tennis
  • Le bière pong (ou beer pong) : on vous laisse deviner!

Vous l’avez vu, tout est possible, et seule l’imagination limite! Tous les jeux sont permis. Mais que faire si l’on n’a pas de table de ping pong ?

  table-ping-pong

Comment jouer au ping pong partout, sans table de ping pong?

 

Vous n’avez pas de table de ping pong? Ce n’est pas un souci. Il est aujourd’hui possible de jouer partout grâce au filet portatif. Une vraie tendance pour les amateurs de ce jeu. Le free ping pong est d’ailleurs une manière de désigner l’adaptation du jeu un peu partout, même hors table. Cette pratique plus libre adapte à la fois le support (la table de ping pong), qui peut ainsi être remplacé par des tables classiques ou d’autres supports en intérieur comme en extérieur, mais aussi les règles. Le free ping pong est ainsi accessible à tous, quelle que soit la condition physique, l’âge, le sexe… Une manière de faire évoluer les modes de jeu…

D’autant qu’on n’a pas tous la chance d’avoir une table de ping pong. Chères, encombrantes, tout le monde ne peut pas posséder des tables de tennis de table et les stocker il faut souvent ajouter le prix d’une house de table ping pong qui peut être en plus un peu excessif). Même s’il est possible de trouver des tables pliables. Aussi, les amoureux de ce jeu ont pensé à vous en développant notamment des mini-tables de tennis de table. Sympa pour rigoler un bon moment, surtout avec les enfants.

Mais comment faire pour jouer une vraie partie ? La solution est simple : le filet portatif, qui s’adapte à toutes les surfaces. De quoi jouer tout le temps, partout, sans table. Le filet portatif a l’avantage d’être tout à fait accessible niveau prix, et de pouvoir se positionner partout, pour une petite partie à tout moment en intérieur ou en extérieur. Le filet s’accroche sur un support (jusqu’à 5 cm d’épaisseur). Il suffit de le dérouler et hop, c’est parti. L’essentiel est de choisir un filet de ping pong portatif avec un bon maintien, comme le EasyPong, un filet « intelligent » qui s’adapte à toute surface et d’excellent rapport qualité prix. Toutes les surfaces sont possibles et peuvent devenir de véritables terrains de jeu: table en bois, table en métal, table pliable, etc.… Vous pouvez ainsi jouer même dans les endroits les plus insolites, en indoor comme en outdoor et même en cas d’intempéries! Et si vous êtes dehors, plus de problème de se demander en allant au square ou dans une aire de jeux en plein air par exemple si vous allez trouver une table libre. Vous avez avec vous votre matériel, pour une sortie réussie, à tous les coups, quelle que soit la surface de jeu.

Une bonne idée cadeau pour les petits comme les grands, qui plaira à coup sûr, à glisser sous le sapin de Noël, ou pour bien d’autres occasions! 

Le hockey, le polo ou le paddle, le babyfoot, le mini-golf, le volleyball et la playstation, on oublie… Désormais, on fait simple. Le roi du savoir pongistique, désormais, c’est vous! Alors, prêt pour un petit match entre amis? Peu importe votre niveau de jeu, débutant ou joueur confirmé, on n’est pas là pour se préparer pour des compétitions : l’essentiel est vraiment de se faire plaisir. Si vous voulez, on fait l’arbitre. Alors « Un, deux, trois, jouez! » La balle est dans votre camp…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *