Comment Protéger son Pare-brise contre le Gel ou le Soleil?

comment-degivrer-pare-brise

Que vous ayez acheté une voiture flambant neuve ou récupéré la vieille Audi de Tonton Jacques, pas de doute, vous voulez certainement l’entretenir pour qu’elle se conserve bien. Car les voitures, on aime les chouchouter. Elles sont un peu comme nous, fortes et fragiles à la fois. Pour les garder belles le plus longtemps possible, il n’y a pas de secret, il faut veiller sur elles.

Carrosserie, tableau de bord, vitres, protection contre les chocs, nettoyage régulier intérieur et extérieur, vérification des niveaux d’huile, entretien des pneumatiques et des freins, contrôle de l’état de la batterie, contrôle des niveaux de liquide de refroidissement, contrôle des éclairages, etc. Garder un œil sur sa voiture peut être un travail quotidien. Un vrai plaisir pour les passionnés de belle mécanique, une tannée quand on n’est pas mécano ou garagiste dans l’âme.

Si certaines usures ou dégâts matériels ne peuvent être évités (accidents involontaires, usure naturelle, etc…), heureusement, il est facile aujourd’hui de s’éviter bien des déconvenues en anticipant les aléas de la météo. Des astuces simples qui permettent de mieux gérer les dégâts que le temps peut causer à notre véhicule favori : neige, verglas, grêle, glace, givre, mais aussi soleil étouffant, canicule… Comment gérer, dans nos pays tempérés, les caprices de la météo sans que cela n’abîme Titine? Mettez votre ceinture et « En voiture Simone », on vous donne tous nos conseils pour bien protéger votre véhicule des intempéries.

pare-brise-gele 

Que mettre sur le pare-brise contre le givre?

 

Le givre est l’ennemi des pare-brise. En effet, il attaque les joints, les essuie-glaces, et peut détériorer les vitres. Autant donc le prévenir et s’en protéger, afin d’éviter de perdre trop de temps à dégivrer, mais aussi pour éviter de trop détériorer son véhicule.

Quand on le peut, autant donc garer son véhicule au garage, dans un parking ou sous un auvent. Mais si cela n’est pas possible et que vous n’avez pas d’autre choix que de garer votre véhicule à l’extérieur, quelques gestes simples peuvent vous rendre la vie plus facile pour le protéger. Autant les adopter.

Pourquoi le pare-brise gèle?

Quand viennent l’hiver et ses températures basses, il est courant de trouver sur sa voiture une couche de gel ou de givre. Pourquoi? Comme vous l’expliquerait très bien Jamy de C’est Pas Sorcier! la raison est simple. C’est la différence de température entre la voiture et l’air qui est responsable du gel. Pour le pare-brise, l’humidité de l’air et la rosée du matin se transforment alors en givre. En effet, pendant la nuit, les éléments de la voiture se refroidissent plus vite que l’air. À cause des basses températures, l’air forme des gouttelettes qui gèlent ensuite au contact de la voiture. 

raclette-neige-voiture

Comment dégivrer son pare-brise?

C’est toujours quand on est en retard et encore à moitié endormi que l’on découvre, en sortant de chez soi, que la voiture a givré pendant la nuit, et s’est vêtue comme Blanche Neige d’une belle pellicule blanche. Et ça, ce n’est jamais une bonne surprise. Aussi, quelles solutions s’offrent à nous pour dégivrer dans la joie et la bonne humeur, le plus rapidement possible? Voici comment procéder : 

  1. Faites démarrer votre voiture et enclenchez le mode dégivrage électrique plusieurs minutes avant de partir. Lancez le chauffage de la voiture. Cela aidera à réchauffer l’habitacle et désembuer votre voiture. Pour désembuer la voiture, nous vous conseillons de ne pas mettre votre ventilation en position recyclage d’air. Il vaut mieux en effet utiliser l’air extérieur pour désembuer, car il est plus sec. Allez-y à fond niveau vitesse, n’ayez pas peur. Et dès que vous roulez, pour évacuer la buée restante et désembuer votre pare-brise, vous pouvez continuer à rouler avec une fenêtre un peu ouverte, cela favorise son évacuation.
  2. Chaussez vos gants et lancez-vous dans le dégivrage manuel avec un racloir ou une raclette gratte vitre. Pas le plus agréable, mais nettement efficace. En plus, au cas où la nuit aurait été difficile, ça réveille! Après, si vous avez oublié votre raclette au fond du garage, pensez à la spatule de cuisine ou à la carte bleue (ou une vieille carte de fidélité d’un magasin)… des solutions « plan B » qui peuvent vraiment sauver la vie si vous devez vous rendre à un rendez-vous important et que vous êtes en retard! Évitez néanmoins tout objet en métal qui pourrait rayer le pare-brise. Cela va de soi. Est-ce que toutes les vitres sont faites? les rétroviseurs aussi? Alors c’est bon, vous pouvez y aller!
  3. Utilisez une bombe de dégivrage. Solution pas très écolo en raison de sa toxicité, mais très pratique. Elle peut s’utiliser aussi pour les serrures.
  4. Petits tips pour les essuie-glaces : vous pouvez passer dessus un chiffon imbibé d’alcool à 90° : cela évite qu’ils collent à la vitre.

Attention toutefois, évitez les erreurs suivantes :

  • Utilisation du sèche-cheveux : cela semble une bonne idée, mais non! Franchement, ce n’est pas très « secure ».
  • Utilisation d’une eau brûlante sur le pare-brise. Idem, fausse bonne idée, à cause du potentiel choc thermique. Le contraste de température risque en effet d’abîmer sérieusement votre pare-brise ou de le fissurer et même de détériorer les joints.
  • Activation des essuie-glaces. Ne les utilisez pas contre le gel ; ils ne sont pas conçus pour. Le mieux est même de les relever la veille si vous sentez que la neige ou le givre peuvent pointer leur nez pendant la nuit.

Comment prévenir le gel?

Pour ne pas avoir à frotter avec ses doigts gelés dès le matin son pare-brise, vous pouvez anticiper grâce à ces quelques solutions simples :

  1. Frottez votre pare-brise avec un oignon ou une demi-pomme de terre la veille. Cela déposera une fine pellicule protectrice sur votre pare-brise.
  2. Appliquez plus ou moins la même méthode avec du gros sel, que vous pouvez mettre dans un torchon ou une serviette microfibres. En passant le torchon rempli de gros sel, cela protégera vos vitres pendant la nuit jusqu’au petit matin. N’oubliez pas de protéger vos mains avec des gants. Cette méthode est à utiliser vraiment peu souvent, en mode dépannage. En effet, le sel est corrosif et peut attaquer la peinture et le métal. Si c’est une astuce commune connue, elle n’est donc néanmoins pas optimale.
  3. Vaporisez vos vitres avec un mélange eau et vinaigre blanc. Veillez bien à le faire sur toutes vos vitres pour optimiser la visibilité (et donc la sécurité) pour éviter les mauvaises surprises au réveil : vitre avant, vitres latérales, pare-brise arrière. Veillez à éviter la vaporisation toutefois sur les joints pour ne pas les abîmer. Pour cette astuce, si elle dépanne bien, elle revêt néanmoins les mêmes inconvénients que le sel car elle reste corrosive. À utiliser donc, une fois de plus, vraiment avec parcimonie en cas de galère.
  4. En mode roots, le carton peut dépanner. Si vous avez dans votre garage un grand carton non utilisé, il peut être mis sur votre pare-brise en guise de protection « maison ». Pas dingue, mais c’est toujours ça de pris (ou plutôt, pas pris!). Cette solution dépannage peut également se faire à l’aide d’un vieux drap, de journaux. Mais le risque est de voir votre carton ou vos journaux collés à la vitre le lendemain. Gain de temps donc, mais pas sûr d’éviter le grattage matinal!
  5. Utilisez une bâche antigivre. C’est encore la meilleure solution, la plus adaptée. Une solution réellement efficace, conçue dans un matériau adapté pour offrir une protection dédiée. Il existe de nombreux modèles susceptibles de protéger à la fois contre le froid et le chaud.

De manière générale, vous pouvez aussi protéger l’ensemble de votre voiture du gel. Quelques tips : Pour éviter par exemple les ouvertures difficiles de portières prisonnières du froid, vous pouvez utiliser une bombe aérosol de silicone à pulvériser sur vos joints de portières. Vérifiez également le bon fonctionnement de la climatisation et la circulation de l’air en vérifiant le filtre d’habitacle. Pensez aussi à faire le plein de liquide lave glace adapté pour l’hiver : cela nettoie mieux vos vitres en les débarrassant plus facilement du gel, pour une meilleure visibilité du conducteur.

bache-anti-gel-voiture

Protéger son pare-brise du soleil 

 

Pourquoi protéger son pare-brise du soleil? On n’y pense pas toujours, mais la chaleur aussi peut endommager votre véhicule et son fonctionnement. En plus de nous faire ressentir une épouvantable chaleur suffocante, les effets peuvent se faire ressentir sur différents éléments du véhicule mis à rude épreuve par les changements de saisons. Alors on prend les bons réflexes aussi l’été : on met Titine au garage à l’ombre, on gonfle bien ses pneus, on checke les courroies susceptibles d’être endommagées par les changements de température, on utilise des pare-soleil pour les vitres latérales.

Pour cela, on vous conseille d’utiliser un bon pare-soleil. Il en existe de nombreux modèles fixés avec des ventouses ou des pattes de fixation : pliables, autocollants, et de différentes matières avec différentes propriétés:

  • Plastique
  • Aluminium
  • Toile
  • Tissus
  • Films teintés

proteger-pare-brise-rayon-UV

L’atout principal du pare-soleil est évidemment de protéger contre les rayons UV, néfastes pour les yeux et la visibilité (éblouissements), et d’atténuer l’écart de température ressenti entre l’intérieur et l’extérieur en cas de fortes chaleurs. Plusieurs formes sont disponibles sur le marché :

  • Le pare-soleil de stationnement : souvent présenté comme un accordéon, il est peu solide mais protège tout le pare-brise des rayons UV le temps du stationnement du véhicule
  • Le pare-soleil enrouleur, sur le même principe que les stores         
  • Le pare-soleil intégral qui se glisse sur les vitres comme une chaussette
  • Le pare-soleil qui fait aussi protection contre le gel : c’est le modèle tout inclus, 2 en 1, que nous proposons dans notre boutique. Autant faire tout d’un coup!

  pare-soleil-voiture

Comment choisir sa bâche anti-givre?

 

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir une bonne bâche antigel. Des conseils, qui, nous en sommes sûrs, ne vous laisseront pas de glace .

  • L’efficacité de couverture
  • La facilité de rangement : une bâche trop lourde ou trop épaisse n’est pas pratique. Privilégiez un format standard, enroulable facilement.
  • La facilité de fixation : la plupart des modèles se déposent facilement sur le pare-brise. Une fois la housse enlevée, il suffit de remonter les essuie-glaces, de déposer la bâche sur votre pare-brise avant, et de le coincer éventuellement, si le modèle le permet, dans les vitres de votre voiture pour un effet antivol. Certaines bâches se calent avec des crochets. Veillez à choisir un format standard adaptable à toute voiture, permettant de bien couvrir votre pare-brise. L’essentiel est que la bâche adhère bien afin que le givre ne s’incruste pas en dessous.
  • Les dimensions. Soit vous pouvez opter pour une taille particulière : prenez bien toutes les dimensions de votre voiture dans ce cas. Soit nous vous conseillons de prendre un protège pare-brise standard, c’est plus simple. Maintenant, si vous recherchez des modèles très spécifiques, sachez qu’il existe des modèles « full covering » permettant de couvrir, en plus de votre pare-brise, les vitres latérales, les glaces de coffre ou de hayon.
  • L’adaptation au chaud ou au froid. Nous vous conseillons de choisir un modèle waterproof et hydrophobe adapté à la protection du chaud comme du froid, comme notre modèle sélectionné pour vous dans notre boutique : un modèle 2 en 1 à utiliser été comme hiver!

Et voilà, vous savez tout pour bien protéger votre voiture du vent glacial de l’hiver et de la chaleur étouffante de l’été. Il n’y a plus qu’à choisir votre prochaine destination pour faire rouler Titine. Allez, on ouvre son Guide du Routard et on prévoit illico son prochain roadtrip.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *