No Bra : Doit-On Vraiment Laisser Tomber Le Soutien-Gorge?

Vous en avez certainement entendu parler, pas vrai? Le mouvement du « no bra » (en français, pas de soutien-gorge). Ce mouvement est apparu dernièrement et a été accentué après le premier confinement du printemps 2020. Un confinement qui nous a poussés à prendre du recul sur nos habitudes et à se poser la question aussi, parfois, de nos modes de vie. Certaines femmes ont, dès lors, questionné leurs habitudes et ont décidé d’en changer. Entre télétravail, chômage partiel, parfois chômage, la période a été propice à une prise de conscience sur nos modes de vie parfois effrénés. L’occasion de prendre pour certaines plus de « temps pour soi », de traîner un peu plus en pyjama chez soi, de tester le « no poo » (pas de shampoing en français) et aussi donc, le « no bra ».  Et celles qui l’ont testé se sont aperçues que ne pas porter de soutien-gorge offrait une grande liberté de mouvement : pas de sensation d’être serrée, pas de poitrine oppressée. Bref, des seins qui retrouvent leur espace de liberté. Si certaines femmes n’ont pas adhéré, d’autres ont adoré. L’occasion en tout cas de se pencher sur ce phénomène, qui pose la question de l’intérêt et de l’efficacité du soutien-gorge. En a-t-on vraiment besoin? Pourquoi? Serait-il, contrairement à ce qu’on nous dit depuis toujours, mauvais pour la santé de nos « nénés »? Doit-on abandonner notre soutif? Quelles solutions alternatives pour une jolie poitrine?   

Pourquoi doit-on porter un soutien-gorge, au juste?

  Le soutien-gorge, c’est un peu le symbole de la féminité. On rêve toutes d’en porter un, un jour, quand on est petite fille et que l’on s’imagine femme. Soutien-gorge de couleur, en dentelle, en coton, en triangle, avec balconnet, soutien-gorge avec ou sans armature, toutes les formes existent et permettent de varier les plaisirs. On a l’impression que c’est un incontournable et qu’il a toujours existé. Mais ce n’est pas vrai! Le soutien-gorge comme on le connaît est né à la fin de 19e siècle. Herminie Cadolle présente le premier soutien-gorge féminin lors de l’exposition universelle de Paris ; sous la forme originale d’un corset coupé en deux, sensé apporter plus de confort. Son petit-nom : Bien-être. Tout un programme! Un concept si novateur que seules quelques femmes libres pour l’époque osent l’adopter! Avant, les femmes pouvaient trouver d’autres moyens de soutenir leur poitrine, mais la forme actuelle est assez récente. Aujourd’hui, les temps ont bien changé et la lingerie est un indispensable pour la vie de tous les jours, mais aussi pour adopter des tenues sexy pour des occasions. Toutes les femmes en portent. C’est devenu une pièce incontournable du vestiaire féminin pour soutenir sa poitrine et se faire plaisir, une manière d’exprimer aussi la femme que l’on est, sous ses différents aspects : femme fatale, femme romantique, femme coquine, femme douce, etc… Elle permet en effet d’exprimer aussi nos humeurs, nos envies : confort, cocooning, etc. Porter de la lingerie est devenu aujourd’hui si habituel qu’on ne se pose plus la question de son utilité. En a-t-on vraiment besoin? Petit tour d’horizon… pour faire le tour de la question.     comment-cacher-tetons

Les avantages et les inconvénients du soutien-gorge 

  Les soutiens-gorge se déclinent à l’envi et se présentent sous de nombreuses formes, au gré des modes. On voit aujourd’hui de plus en plus de soutiens-gorge triangle à élastique, et moins de soutiens-gorge à baleine. 

Les différents types de soutien-gorge 

  • Soutien-gorge à armature : sans rembourrage, c’est le soutien-gorge le plus classique, particulièrement adapté aux poitrines généreuses
  • Soutien-gorge sans armature
  • Soutien-gorge à balconnet : similaire quasiment au modèle corbeille, il ne recouvre pas entièrement les seins
  • Soutien-gorge à coque : à base de mousse pour galber la poitrine et lui donner une forme plus arrondie
  • Soutien-gorge push-up ou rembourré pour un effet pigeonnant et une mise en valeur du décolleté
  • Soutien-gorge triangle : sans armature, généralement avec une bande ou un élastique, il convient particulièrement aux petites poitrines
  • Soutien-gorge bandeau : sans bretelle, ou avec bretelles amovibles
  • Brassière ou soutien-gorge de sport : bretelles larges, parfois croisées
  • Bralette (on vous l’accorde ce terme est un peu étrange, d’ailleurs personne ne l’utilise vraiment…) : soutien-gorge léger sans armature

soutien-gorge-armature

Les avantages en matière de santé et d’esthétique 

Le soutien-gorge a plusieurs objectifs :
  • Soutenir et maintenir la poitrine pour éviter qu’elle ne s’affaisse
  • Mettre en valeur la poitrine, atout féminin et symbole de féminité, et modeler éventuellement sa forme grâce aux effets : push-up, pigeonnant, coque…
  • Atténuer les éventuelles douleurs liées au poids des seins pour les fortes poitrines : douleurs dorsales, cervicales…
Bien maintenir sa poitrine pendant le sport est particulièrement important, pour ne pas abîmer les tissus qui se trouvent sous les seins. Les seins, en effet, sont rattachés aux pectoraux et soutenus par les ligaments de Cooper. Une poitrine mal maintenue peut abîmer ces ligaments, à cause de gestes trop brutaux par exemple. Pendant l’effort physique, la poitrine bouge et son poids n’est pas anodin pour le corps. La maintenir convenablement est donc réellement indispensable, avec une bonne brassière comme la FitBrass qui permet de conjuguer confort et soutien. Sans ça, le risque : des douleurs et le relâchement des ligaments de Cooper. Pour le modelage de ses seins, on parle ici d’un aspect esthétique. Chaque femme développe une poitrine selon des critères génétiques. On ne choisit pas d’avoir une poitrine généreuse ou une poitrine menue. Parfois, la poitrine peut être un peu déséquilibrée : seins trop écartés par exemple, légère différence de volume, un sein peut être un peu plus haut qu’un autre. On n’est pas toutes parfaites, loin de là! Aussi, les soutiens-gorge permettent, grâce à l’éventail de formes qu’ils proposent, de venir corriger d’éventuels défauts, de réhausser des seins qui tombent, de recentrer des seins un peu écartés, de les rendre plus « pulpeux », plus ronds… Et ce critère esthétique n’est pas une mince affaire. C’est tellement important pour la confiance en soi, l’estime de soi, le regard de l’autre qui parfois pèse trop sur nous… Aimer ses seins, son corps, l’image qu’il renvoie est important pour de nombreuses femmes. Car derrière, se faire plaisir, c’est aussi plaire à l’autre, à la personne que l’on veut séduire… Le soutien-gorge est donc un instrument de séduction.  poitrine-no-bra Pour les fortes poitrines, un soutien est vraiment important pour éviter les douleurs et aider à se maintenir plus droite. Parfois, sans soutien, on peut avoir l’impression d’être plus, avachie, d’avoir le dos un peu rond. Le soutien-gorge nous aide en matière de posture et évite parfois les douleurs dorsales, cervicales, au niveau du cou. Une aide précieuse. Quoi qu’il en soit, pour être efficace, un bon soutien-gorge doit être à la bonne taille en matière de tour de poitrine, et de bonnet : il est donc particulièrement important de connaître sa taille de soutien-gorge et de la mesurer régulièrement pour la réajuster au besoin. 

Les inconvénients du soutien-gorge

Les inconvénients du soutien-gorge résident souvent, justement, dans le choix d’une mauvaise taille. Un bonnet ou une taille mal adaptés, et c’est vite la cata : mauvais soutien, sensation de poitrine opprimée ou seins affaissés… C’est souvent un mauvais choix de taille ou un mauvais modèle qui cause des désagréments : douleurs, irritations de la peau, rougeurs, etc. Un bon soutien-gorge en effet doit se faire oublier. Si les baleines rentrent dans le creux de vos seins, c’est que le modèle est inadapté : pourquoi pas se tourner dans ce cas vers une brassière, ou un modèle triangle? Au contraire, si vous ne vous sentez pas assez maintenue, peut-être devriez-vous vous orienter vers un modèle à armature, englobant? Le secret : faire en fonction de sa morphologie et de son ressenti.   comment-muscler-seins

Les avantages et inconvénients du « no bra » : ne doit-on plus porter de soutien-gorge?

  Pourtant, pour les adeptes de ce mouvement, il y aurait plus d’avantages à ne pas porter de soutien-gorge qu’à en porter. Le no bra est une manière de raffermir sa poitrine et de la rendre plus tonique notamment.

La liberté de mouvement

Ne plus porter de soutien-gorge, c’est avant tout, pour celles qui le pratiquent, un vrai goût de liberté. Une sensation revendiquée dans une mouvance souvent féministe, liée à la libération du corps de la femme. Mais au-delà de cette revendication, le constat est que le corps respire plus. Finie la sensation d’une poitrine comprimée, d’un élastique trop serré, des baleines qui rentrent dans le creux des seins et dans le sternum… Un vrai gain de confort donc.

De la tonicité retrouvée

Les soutien-gorges n’offriraient pas de solution quant à la tonicité de la poitrine. Au contraire, ils auraient tendance à rendre les seins paresseux, ceux-ci ne sont plus habitués à bien se maintenir tout seuls, et se reposeraient trop sur le soutien-gorge, son armature ou son élastique. Les muscles de la poitrine seraient ainsi mis en sommeil. Ne plus porter de soutien-gorge accentue donc, semble-t-il, la tonicité naturelle des seins. C’est ce que constatent largement les femmes qui ne portent plus de sous-vêtement pour leur poitrine. Au bout de quelque temps, la poitrine remonte, les seins sont plus fermes et plus toniques. Ils se raffermissent.

Une meilleure circulation sanguine et lymphatique

Plus de soutien-gorge, c’est une circulation sanguine fluide à tout moment. Celle-ci peut en effet être entravée par la compression, un soutien-gorge trop serré… Les vaisseaux sanguins respirent, notre énergie est stimulée. 

Une forme de poitrine plus esthétique

Enfin, les femmes qui ne portent pas de soutien-gorge constatent que la poitrine, qui se maintient seule, prend un beau galbe. Les seins prennent une forme plus ronde, plus ferme et bien galbée.

Les inconvénients du « no bra »

Incontestablement, l’inconvénient majeur de ne pas porter de soutien-gorge est souvent l’effet « téton qui pointe ». C’est ce que disent toutes les femmes qui ne portent plus de soutien-gorge. Il est communément admis, en société, qu’il ne faut pas rendre visibles des tétons qui pointent. Cela pousse à regarder la poitrine, et peut la faire apparaître de manière trop sexualisée. Ici, c’est donc avant tout le regard de l’autre qui pèse. Peur des remarques, peur du harcèlement dans la rue…  Heureusement, des solutions existent pour combiner liberté de mouvement et contrainte esthétique, grâce à des solutions pour cacher ses tétons. Une bonne manière de se lancer dans le « no bra » sans ses inconvénients, ou de gagner plus de confort sans abandonner complètement le soutien-gorge. contre-soutien-gorge  

Comment cacher ses tétons ?

  Si vous voulez ressentir une pleine liberté de mouvement sous vos vêtements, les coques cache-tétons (ou pétales cache-tétons) sont d’excellentes alternatives. Les pétales, souvent très fins, permettent d’atténuer la visibilité du téton tout en gardant la forme naturelle de son sein. Les coques, rembourrées, permettent d’arrondir la forme du sein pour lui donner plus de galbe. Quelle que soit l’option choisie, les cache-tétons permettent de se sentir bien en toutes circonstances : à la maison comme au travail. Les coussinets cache-tétons, comme les LiftingBra se présentent sous forme d’une petite coque en silicone qui vient adhérer parfaitement à la peau. Ils sont ainsi très faciles à poser, puis à enlever. Pour les réutiliser, il suffit de les laver à l’eau et au savon et de les faire sécher. Leur forme « en lapin » permet d’adhérer à la peau en s’adaptant aux différents vêtements que l’on veut porter. Au besoin, si on veut porter un bustier par exemple, il suffit de découper la bande pour l’ajuster à la taille du vêtement. Les coques permettent ainsi toute la liberté de mouvement du « no bra », permettant aux muscles qui soutiennent la poitrine de travailler à nouveau pour bien maintenir la poitrine. Vous le voyez, pas besoin selon nous d’être totalement pour ou contre le soutien-gorge. À chacune de trouver ce qui lui convient le mieux, car le choix est large. Cache-tétons, armature, brassière…L’essentiel est de se sentir belle et bien!
Fitbrass FitBrass: Le Soutien-Gorge Invisible Tout Confort à Effet Push-Up!
Découvrir FitBrass