Comment Mesurer La Taille De Son Soutien-Gorge?

quelle-taille-pour-soutien-gorge

« Vous faites quelle taille de bonnet? » « Je ne sais pas! »… Une question à laquelle de nombreuses femmes ne savent pas répondre quand il s’agit de renouveler ses sous-vêtements. Pourtant, des soutiens-gorges, on en porte presque tous les jours quand on est une femme : en dentelle, en tulle, en coton, avec balconnet, en effet push-up pour un beau décolleté ou pour la vie de tous les jours, soutien-gorge trianglesoutien-gorge de sport… Bref, on en a plein nos armoires de cette lingerie quotidienne ou qui nous rend sexy. Mais connaître sa taille de bonnet et son tour de taille n’est pas si évident. Entre les prises de poids, les grossesses, les années qui passent, les types de soutien-gorge et les marques, pas toujours facile de s’y retrouver et de savoir ce qui nous va vraiment. La méthode, vous le verrez, est très simple. Voici quelques conseils précieux pour connaître désormais votre taille sur le bout des seins… euh, des doigts. Cela vous permettra de savoir quel soutien-gorge choisir, selon votre morphologie, pour un soutien adapté. L’important, se sentir bien.

 

Pourquoi est-ce si important de connaître sa taille de soutien-gorge?

 

7 femmes sur 10 ne connaissent pas la taille de leur soutien-gorge. Résultat : trop de femmes portent des sous-vêtements qui ne sont pas appropriés et adaptés à leur taille et leur morphologie. Pire : des soutiens-gorge dans lesquels on se sent trop serrées, avec une poitrine comprimée, ou qui sont trop larges et donc ne maintiennent pas assez. Une poitrine trop comprimée entrave la circulation sanguine, ce qui peut engendrer des maux de tête ou des raideurs dans la nuque. Un soutien-gorge trop serré peut abîmer les tissus. Une mauvaise taille (ou une mauvaise coupe) peut aussi engendrer des douleurs dans le sternum, dues à des baleines douloureuses. Si les armatures rentrent trop dans la peau, elles peuvent irriter la peau, et créer des lésions au niveau de la glande mammaire (voire des kystes dus à un manque de circulation sanguine). Tout cela n’est donc pas anodin.70% des femmes porteraient ainsi des sous-vêtements inadaptés, avec d’autres conséquences encore telles que les douleurs dorsales, musculaires ou problèmes dermatologiques.

Bien connaître sa taille, c’est donc avant tout une question de confort et de bon maintien, mais aussi de santé. Cela évite :

  • Les douleurs dorsales
  • Les tensions au niveau du cou et des cervicales
  • Les problèmes de peau (choisissez de préférence des sous-vêtements en coton, plus doux) : irritations notamment
  • Les problèmes de posture : sensation d’être avachie

Renseignez-vous bien sur les tailles pratiquées par vos marques préférées. C’est bien connu, certaines « taillent petit », alors que d’autres « taillent grand ». Mieux connaître les marques vous évite donc des désagréments.

comment-savoir-taille-soutien-gorge

Comment connaître sa taille de soutien-gorge?

 

C’est simple comme Bonjour. Pour connaître votre taille de soutien-gorge, il faut faire deux mesures : le tour de poitrine et le tour de dos. Vous faites partie de celles qui ne connaissent pas leur taille idéale de soutien-gorge? Allez chercher votre ruban ou mètre de couturière, on vous attend. C’est bon, vous l’avez? Demandez de l’aide à quelqu’un au besoin, c’est plus simple, et tellement plus sympa. Et bien comme dirait la chanson de Juliette Gréco : « Déshabillez-vous! ». Si vous pensez connaître votre taille habituelle, peut-être serez-vous surprise…

Rappelons que le tour de poitrine, c’est la circonférence horizontale de votre corps, qui s’évalue au milieu du thorax et au-dessus de la pointe des seins. Une fois toute nue (enfin seins nus en tout cas), tenez-vous bien droite, passez le ruban autour de votre buste sous les aisselles et sur les omoplates, sans gonfler votre poitrine. Restez naturelle. Notez la mesure. Si jamais vous n’avez pas de mètre couturier, une ficelle peut faire l’affaire, il suffit ensuite de reporter sur une règle par exemple la distance obtenue. Et c’est tout ! C’est aussi simple que ça.

Oui mais on fait comment pour la suite ma bonne dame? Comment calculer? Il suffit de mesurer son tour de dos. Pour le tour de dos, il suffit de se tenir debout et de mettre le mètre bien à plat au-dessous des seins cette fois-ci. Restez naturelle, de manière que le ruban ne soit ni trop serré ni trop lâche pour ne pas fausser les mesures. Voici la taille du soutien-gorge selon les mesures obtenues :

Correspondance des tailles de soutien-gorge :

  •   Entre 58 et 62 cm : taille de 75
  •   Entre 63 et 67cm : taille de 80
  •   Entre 68 et 72cm : taille de 85
  •   Entre 73 et 77cm : taille de 90
  •   Entre 78 et 82cm : taille de 95
  •   Entre 83 et 87cm : taille de 100
  •   Entre 88 cm et 92 cm : taille de 105
  •   Etc.

comment-connaitre-bonnet-soutien-gorge

Comment connaître son bonnet de soutien-gorge?

 

C’est la différence entre votre tour de poitrine et votre tour de dos qui va déterminer votre taille de bonnet et vous permettre de la calculer. Si par exemple votre tour de dos est de 80 cm et votre tour de poitrine est de 95 cm il suffit de calculer la différence. 95 – 80 = 15 Vous faites un bonnet B. C’est particulièrement important de le savoir, surtout pour porter des soutiens-gorge corbeille ou des soutiens-gorges à armatures en général.

Pour connaître votre taille de bonnet référez-vous au tableau ci-dessous qui mentionne la différence tour de dos/tour de poitrine, et le bonnet correspondant: 

  •   Entre 12 et 14 cm : bonnet A (petite poitrine) ;
  •   Ente 14 et 15 cm :  bonnet B (poitrine moyenne) ;
  •   Entre 16 et 18 cm : bonnet C (poitrine moyenne) ;
  •   Entre 18 et 20 cm : bonnet D (poitrine généreuse) ;
  •   Entre 20 et 22 cm : bonnet E (forte poitrine) ;
  •   Entre 22 et 24 cm : bonnet F (forte poitrine)

À noter : ces mesures sont valables pour les tailles françaises! N’hésitez pas si vous partez à l’étranger à consulter le tableau des correspondancespour connaître les tailles équivalentes pratiquées dans votre destination. Nous vous conseillons de remesurer régulièrement votre taille de poitrine pour choisir vos « soutifs ». Tous les ans, ou tous les deux ans, cela permet de savoir si votre corps a changé, si votre morphologie a évolué et de réajuster au besoin vos achats de lingerie. Évitez également de porter pendant plusieurs années un même soutien-gorge, même si c’est votre petit coup de cœur. En effet, à la longue, un même sous-vêtement trop porté s’abîme, le tissu s’affaisse, et il n’offre plus le maintien escompté.

Que faire si ma taille a changé? Prise de poids, grossesse, sensation de gêne sous la poitrine, bretelle trop lâche… Si votre tour de poitrine a changé, vous pouvez vous servir des agrafes et des bretelles amovibles pour ajuster les réglages, pour les petites tailles comme les grandes tailles. Certains magasins vendent des bretelles indépendantes au besoin si vous souhaitez changer les bretelles qui seraient trop usées.

Profitez-en pour reprendre votre tour de taille et de hanches pour choisir aussi une culotte à la bonne taille, pour un confort optimal de bas en haut.

comment-prendre-mesures-soutien-gorge

Bien maintenir sa poitrine sans connaître sa taille 

 

Reconnaître un sous-vêtement qui nous va

Si malgré tout vous ne pouvez pas mesurer votre taille et que vous avez beau faire… impossible de vous en souvenir, sachez que des solutions existent. Dans un premier temps, si vous souhaitez porter un soutien-gorge, quelques critères vous permettent de savoir s’il est à la bonne taille « à l’aveugle ». C’est en tant attentive à ces critères que vous pourrez savoir si la taille et la profondeur vous correspondent au moment de l’essayage. Alors voilà, on vous dit tout :

  • Poitrine oppresséebourrelets sous le tour de poitrine et bonnet d’apparence trop gonflé : pas de doute, le soutien-gorge est trop petit, et le bonnet également. Dans la vraie vie, on ne peut pas se la jouer Dita Von Teese au quotidien. Si ça déborde un peu trop, c’est non. Si l’élastique ou la baleine laissent des traces, également c’est signe d’une compression trop forte. Un bon soutien-gorge doit se faire oublier. Il ne doit donc laisser aucune trace quand il est à la bonne taille.
  • Poitrine affaissée et plis dans le bonnet : pas de doute, la taille est trop grande dès lors qu’il n’y a aucune action de maintien. Si le bonnet n’est pas entièrement rempli ou fait des plis, idem, il est trop grand pour vous, désolée. Il faut prendre une taille en-dessous!

Retenez bien qu’un bon soutien-gorge est celui dans lequel vous êtes tout de suite à l’aise : pas trop serrée, mais avec un bon maintien. Les bons soutiens-gorges, en bref, doivent être confortables et se faire oublier.

ruban-mesurer-poitrine

Les sous-vêtements sans taille : de bonnes alternatives pour toutes les morphologies 

On n’y pense pas toujours, mais il n’y a pas que les soutiens-gorges à bonnet dans la vie. Il y a les brassières, souvent vendues en taille internationales (S, M, L, XL, XXL…). Elles permettent de s’ajuster plus facilement à sa taille quand on ne la connaît pas, grâce à une adaptabilité plus forte. Pour le sport par exemple, les brassières sont des indispensables. Comme la brassière FitBrass, les brassières sont conçues spécialement pour encaisser les mouvements et offrir un bon maintien en toutes circonstances aux seins (petits seins comme fortes poitrines). Pensez-y même au quotidien pour un excellent confort! Vous avez toutes les raisons d’adopter une brassière de sport même au quotidien.

Vous pouvez également utiliser des soutiens-gorges bandeau. Grâce à leur élasticité, ils apportent un bon soutien. Toutefois, ils sont plutôt adaptés aux poitrines menues qu’aux poitrines trop fortes, au risque de comprimer trop la poitrine.

cache-teton-lapin

Autre option : vous pouvez utiliser des coques ou coussinets cache-tétons. Très faciles à utiliser, ils « collent » à la peau grâce à leur matière silicone, et peuvent facilement se mettre et s’enlever. Vous pouvez en trouver sous forme de pétales, très légers, pour couvrir légèrement les tétons, ou en version rembourrée comme le soutien-gorge adhésif LiftingBra pour couvrir complètement les tétons et les masquer. Résultat : un beau galbe, sans avoir à se soucier d’une taille précise puisque les soutiens-gorges protège-tétons sont adaptables à tout type de poitrine : petits seins, gros seins, toutes les morphologies peuvent l’adopter. Il suffit simplement de connaître son type de poitrine : petite poitrine (bonnets A et B environ), moyenne poitrine (bonnets C et D), grosse poitrine (bonnets E et F), car les différentes tailles de vente tiennent compte de ces critères pour s’adapter au mieux à la forme du sein. Ils s’adaptent à tout type de vêtements : tee-shirt, robe, pull et sont un accessoire idéal pour les dos nus, robe bustier… Dans la mouvance du mouvement No Bra (pas de soutien-gorge), ces cache-tétons, portés régulièrement, favorisent la circulation sanguine et accentuent le maintien naturel des seins rendus « paresseux » avec le port d’un soutien-gorge trop régulier. Une excellente alternative donc si vous souhaitez retrouver une sensation de liberté sous vos vêtements et redynamiser le maintien naturel de vos seins sans avoir l’inconvénient de l’effet « téton qui pointe ». Une manière douce de raffermir sa poitrine. Les cache-tétons LiftingBra sont réutilisables à volonté, il suffit de bien les laver au savon et de les sécher après chaque utilisation. Un lavage simple mais qui garantit leur efficacité. Les essayer, c’est les adopter. Vous nous en direz des nouvelles!

Choisir sa brassière ou son soutien-gorge n’a plus de secret pour vous. Vous pouvez connaître désormais votre taille exacte, pour choisir un soutien-gorge adapté et ajusté. Finis les sous-vêtements trop grands ou trop petits. Vous verrez, cela sert aussi pour déterminer la taille de votre maillot de bain pour cet été!

FitBrass FitBrass: Le Soutien-Gorge Invisible Tout Confort à Effet Push-Up!
Découvrir FitBrass